Historique du SEC

Le Syndicat de l’enseignement de Charlevoix (SEC-CSQ) regroupe près de 300 enseignantes et enseignants qui travaillent dans tous les secteurs desservis par la Commission scolaire de Charlevoix soit : le préscolaire, le primaire, le secondaire, la formation générale adulte et la formation professionnelle.

C’est le 2 novembre 1936 que Mme Laure Gaudreault fonda à La Malbaie l’Association catholique des institutrices rurales du district d’inspection primaire de La Malbaie (A.C.I.R.). Lors de cette première rencontre, elle recueillit 29 signatures et 6,25 $ pour effectuer la première mise de fonds de l’association. Madame Gaudreault est alors élue secrétaire et sa sœur, Marguerite, fut nommée présidente de la première association syndicale enseignante. Le mouvement a pris de l’ampleur dans toutes les régions du Québec pour mettre en place ce qui est devenu aujourd’hui la Centrale des syndicats du Québec (CSQ).

À cette époque, les premiers objectifs de l’association étaient notamment d’augmenter le salaire minimum à 300 $ par année et d’abaisser à 20 ans le nombre d’années de service pour obtenir une pension de retraite.

L’A.C.I.R. est devenue, par la suite, l’Association des enseignants catholiques de Charlevoix, le Syndicat des travailleurs de l’enseignement de Charlevoix en 1974, le Syndicat des enseignantes et enseignants de Charlevoix et finalement le Syndicat de l'enseignement de Charlevoix depuis 2010.

Le Syndicat de l'enseignement de Charlevoix est affilié à la Fédération des syndicats de l’enseignement (FSE-CSQ) qui compte 60 000 membres. Le SEC fait donc partie de la grande famille de la Centrale des syndicats du Québec (CSQ) qui, elle, compte plus de 175 000 membres.